Vendredi 8 mars, la journée avait débuté « dans un calme apparent » dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince et ce n’est que dans l’après-midi que les premiers coups de feu se sont fait entendre et se sont intensifiés…

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *