Le gouvernement doit faire plus pour rouvrir l’aéroport, selon Brian Nichols

Les efforts déployés par les autorités haïtiennes visant à sécuriser l’environnement immédiat de l’aéroport international Toussaint Louverture sont encourageants mais insuffisants, a commenté le sous secrétaire d’État américain, M. Brian Nichols. Il rappelle qu’ Haïti est classé dans la catégorie 4 des pays à haut risque pour les voyageurs.
Les autorités haïtiennes ont lancé en début de semaine la démolition des maisons se trouvant à 6 mètres de la clôture de l’aéroport. Une dizaine de maisons, sur plus de 173 identifiées, ont été démolies.
Visiblement les autorités haïtiennes devront implémenter les 4 phases du projet visant à rendre l’aéroport safe. Le plan prévoit la démolition d’autres maisons jusqu’à la route nationale.
Il s’agit d’un dossier prioritaire pour le gouvernement haïtien. Les fonds mobilisés seront distribués aux propriétaires des maisons pendant le processus de démolition. Plus de 330 millions de gourdes ont été mobilisées par le Ministère des finances à partir du Trésor Public pour le processus d’expropriation.
La zone est contrôlée par les bandits qui ont installé des postes de tirs dans les maisons. La destruction des maisons, servant de cachettes aux bandits, est indispensable pour que les forces de l’ordre puissent rétablir la sécurité dans la zone.
L’ex procureur régional , M. Frandley Denis Julien , qualifie de pas dans la bonne direction ces dispositions indispensables pour la navigation aérienne. À son avis c’est une preuve de l’existence de l’État haïtien.
La fermeture de l’aéroport depuis plus d’un mois contribue à l’isolement d’Haïti. Les haïtiens sont des prisonniers, a commenté un ancien ministre tenant compte de la fermeture des ports et de l’aéroport de la capitale.
LLM / radio Métropole Haïti

The post Le gouvernement doit faire plus pour rouvrir l’aéroport, selon Brian Nichols appeared first on METROPOLE.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *