C’est ce qui a été convenu lors de la rencontre de haut niveau tenue en Jamaïque lundi, avec des acteurs haïtiens, des dirigeants de la CARICOM et des représentants de la communauté internationale. Le chef de la diplomatie américaine y a également pris part.

Selon les décisions prises, un conseil présidentiel de sept membres sera vite mis sur pied avec la mission, entre autres, de poursuivre les démarches en vue du déploiement de la Mission Multinationale de Soutien à la Sécurité et rétablir un climat favorable à la tenue des élections.

Accord de Montana/Fanmi Lavalas, Accord du 21 décembre, Collectif 30 janvier, Pitit Dessalines/Réveil National, RED/EDE et deux entités de la société civile sont les différents secteurs et structures politiques qui désigneront des représentants pour la formation du conseil présidentiel.

N’avoir pas été condamné, n’être pas l’objet d’inculpation, renoncer à participer aux prochaines élections et soutenir la mission multinationale, tels sont les critères retenus pour le choix des représentants ui devront être soumis aux responsables de la CARICOM dans les prochaines 24 heures.

Entre-temps, le Premier ministre Ariel Henry, qui a perdu le soutien indéfectible de la communauté internationale, en particulier des États-Unis, est toujours bloqué à Porto-Rico et le lieu où il passera ses prochains jours n’est pas encore connu.

The post Transition politique : un Conseil présidentiel et un nouveau gouvernement mèneront la barque haïtienne appeared first on Haiti24.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *