Les FADH manquent d’armes et de munitions

Les forces armées d’Haïti (FADH) ne disposent pas de moyens pour supporter de manière efficace les forces de police. Même s’il refuse de fournir des informations sur les matériels et équipements des FADH, le président de l’association des militaires d’Haïti, le major Jean Dieunord Alexandre, admet à demi mot l’insuffisance des matériels. Il révèle que les FADH doivent acheminer une requête au ministère de la défense pour obtenir le moindre matériel de bureau. C’était le fonctionnement entre 2017 et 2023.
On ne traite pas une armée de cette manière, s’indigne le major Alexandre rappelant que l’armée doit être autonome.
Toutefois les militaires peuvent intervenir sur requête expresse et formelle du chef de la Police.
Les forces armées envisagent un commandement hybride pour les unités spécialisées qui interviendront sur le terrain.
Le major Dieunord Alexandre soutient que ces unités pourront ramener l’ordre à partir de 90 jours dans la région métropolitaine de Port-au-Prince.
Les forces armées sont dans l’attente d’une reprise de la coopération avec les États Unis ce qui favorisera l’acquisition d’armes et de munitions.
LLM / radio Métropole Haïti

The post Les FADH manquent d’armes et de munitions appeared first on METROPOLE.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *