« Les produits dominicains sont destinés à trois catégories de consommateurs :
1- Les Etats-Unis d’Amérique et d’autres pays étrangers. 2- Le marché local dominicain. La la troisième catégorie c’est Haïti », a martelé, sans langue de bois, M. Pierre précisant que les produits de la troisième catégorie ne sont assujettis à aucun contrôle de qualité.

Par ailleurs, Clément Pierre se questionne sur les origines de l’incendie déclaré tôt ce mercredi matin au marché binational de Dajabòn, arguant que la majorité des entrepôts partis en fumée sont ceux des commerçants haïtiens.

« Cet incendie est très suspect. Qu’est-ce qui explique que seuls les commerçants haïtiens ont enregistré des pertes », s’interroge le numéro un de la FACNEH.

Soulignons que jusqu’à la tombée de la nuit de ce mercredi 11 octobre, aucun bilan du sinistre n’a été communiqué par les autorités locales. Cependant, les dégâts sont très considérables, selon les témoignages.

The post « Les produits dominicains destinés à Haïti ne sont assujettis à aucun contrôle de qualité », dénonce la FACNEH appeared first on Haiti24.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *