Pénurie de carburant et début de marché noir

On se dirige tout droit vers une pénurie de carburant,  prévient le syndicaliste M.  Jacques Anderson Décroches. A son avis des groupes maffieux du secteur pétrolier sont prêts à tirer profit de l’impact de la crise sécuritaire sur la distribution des produits pétroliers. Il révèle que des tankers sont récemment répartis sans livrer le produit au terminal pétrolier. Il s’agit d’une des conséquences directes de l’offensive des gangs dans la région métropolitaine de Port-au-Prince.
Les affrontements entre les gangs se sont intensifiés à Cité Soleil,  ce qui a perturbé fortement les activités au terminal de Varreux.
Les violences dans le quartier de La Saline empêchent aux camions d’acheminer le carburant dans les stations de service.
De l’avis de M. Desroches de nombreux entrepreneurs ont déjà relancé les activités du secteur informel.  Le galon de gazoline est déjà à 1 000 gourdes dans la capitale,  révèle t-il.
Au cours des derniers jours les entrepreneurs ont été contraints de verser des rancons de 50 000 gourdes aux bandits pour autoriser le passage de camion citerne de 9 000 galons. Ces coûts étaient repercutés sur le produit qui se vendait à plus de 800 gourdes.
M. Desroches s’attend à des hausses exponentielles du carburant dans les villes de province dans les prochains jours.
Il exhorte les autorités à rétablir la sécurité dans les ports et sur les grands axes routiers.
LLM / radio Métropole Haïti

The post Pénurie de carburant et début de marché noir appeared first on METROPOLE.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *