Contrairement au mois d’octobre 2022, marqué par la crise de carburant, le blocage du terminal pétrolier de Varreux, pour ce premier mois de l’exercice fiscal 2023-2024, les importations ont augmenté en tonnage et les recettes ont presque quadruplé. « En octobre dernier, 73 millions 886 mille 423 kilogrammes de marchandises avaient été importées. 2 milliards 20 millions 417 mille gourdes avaient été collectées.

Pour le mois d’octobre 2023, 173 millions 467 mille 516 kilogrammes de marchandises ont été importées et presque 9 milliards de gourdes collectées », se réjouit une source proche de l’ADG, contactée par le journal, le lundi 13 novembre 2023.

« Alors que le tonnage des marchandises importées était de 807 millions 829 mille 719 kilogrammes en octobre 2020, les recettes douanières n’avaient pas atteint 4 milliards de gourdes.

En octobre 2019, 303 millions 349 mille 863 kilogrammes de marchandises avaient été importées, moins de 3 milliards de gourdes avaient été perçues», a fait remarquer notre source, exprimant sa satisfaction du contrôle strict de la valeur en douane appliqué dans tous les bureaux de douane du pays.

Pour ce nouvel exercice fiscal, l’équipe de l’Administration générale des douanes entend renforcer les conditions de travail des douaniers, optimiser le système de l’évaluation en douane des marchandises importées pour être plus efficace dans ses différentes missions, plus performante au niveau de la perception.

Parallèlement, de très nombreux commerçants, grands et petits, continuent de se plaindre des excès et abus subis en douane et de la faiblesse des recours disponibles.

Un importateur qui s’est confié au journal, a indiqué que son entreprise a été victime de calcul excessif et arbitraire des frais de transport maritime.

« À plusieurs reprises, les bordereaux de douane ont été surévalués. Les calculs sont faits de manière arbitraire. Les données de référence des autorités douanières en matière de transport maritime, dépassent largement celles du commerce international, disponibles sur internet. Pire, les autorités ne prennent pas en comptes les doléances des importateurs », a déclaré l’importateur sous le couvert de l’anonymat.

La source proche de l’AGD contactée par le journal a indiqué que la modernisation et le renforcement du contrôle douanier, la structure de contrôle de la valeur des marchandises importées ont augmenté le niveau de la conformité dans la taxation des marchandises.

Le taux de change appliqué sur les bordereaux de douane est le taux moyen d’acquisition (TMA ) défini par la Banque de la République d’Haïti (BRH). Au 31 octobre 2023, le TMA était de 132,85 gourdes pour un dollar américain.

 

 

 

Source:  Le Nouveliste Haiti

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *