Cette politique discriminatoire, récemment rapportée par le Miami Herald, est une atteinte aux droits fondamentaux de l’homme et une honte pour la République dominicaine.

Il est choquant de constater que le président Luis Abinader et son gouvernement se permettent de fermer les frontières aux Haïtiens sur la base de leur nationalité, violant ainsi les principes de la liberté de circulation et de non-discrimination. Cette mesure injuste prive des milliers de personnes de leur droit légitime de voyager et de retourner dans leur pays de résidence.

De plus, le refus d’évacuer par hélicoptère vers la République dominicaine même les détenteurs de la carte verte présents en Haïti est une preuve supplémentaire du mépris et de l’hostilité envers les Haïtiens. Cette attitude inhumaine met en danger la vie de nombreuses personnes qui cherchent simplement à rejoindre leur foyer ou à fuir des conditions précaires.

Il est impératif que la communauté internationale condamne fermement ces actes de racisme et de discrimination perpétrés par le président dominicain et exige des mesures immédiates pour mettre fin à cette injustice. La République dominicaine doit respecter les droits de tous les individus, quel que soit leur origine ethnique ou leur nationalité, et mettre fin à sa politique discriminatoire contre les Haïtiens.

La diplomatie haïtienne doit adopter une approche proactive et déterminée face aux restrictions imposées par la République dominicaine. Il est impératif de prendre des mesures concrètes pour protéger les droits des citoyens haïtiens et pour faire valoir leur position sur la scène internationale.

The post Le racisme flagrant du président dominicain contre les Haïtiens : une honte pour la République dominicaine appeared first on Haiti24.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *