En effet, la Maison-Blanche a déclaré qu’il était «urgent » que Hankins prenne ses fonctions à un moment crucial en Haïti, où des gangs ont envahi les commissariats de police et les prisons de la capitale, menaçant de renverser le fragile gouvernement de transition du pays.

« C’est un moment critique pour nous assurer que nous avons un ambassadeur en place », a déclaré ce jeudi le conseiller en communications pour la sécurité nationale, John Kirby, soulignant que la violence dans la capitale Port-au-Prince n’avait fait qu’augmenter ces derniers jours.

Hankins qui va occuper un poste vacant depuis octobre 2021 suite au départ de Michel Sison, a été trois fois chef de mission adjoint au Soudan, en Mauritanie et au Mozambique, officier principal à Sao Paulo et consul général à Riyad. Mais la majeure partie de sa carrière diplomatique s’est déroulée en Afrique.

L’expérience de Hankins en Haïti se limite à un passage au début de sa carrière en tant que chef des visas non-immigrants et coordinateur des réfugiés à l’ambassade américaine à Port-au-Prince. À Washington, Hankins a été directeur adjoint du maintien de la paix, officier supérieur de surveillance et responsable du bureau de l’Angola.

The post Ratification de Dennis Hankins comme nouvel ambassadeur des Etats-Unis en Haïti appeared first on Haiti24.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *